3 jours sur la rivière Mitis

Après l’échec de la première sortie au saumon de l’année pour l’ouverture sur la Bonaventure, je suis retourné en Gaspésie le weekend dernier, mais cette fois ci sur le rivière Mitis (coté nord de la péninsule).

J’ai passé 3 jours de pêche agréable au bord d‘une rivière que je ne connaissais pas.  

Première journée, montage du camp, découverte de la rivière (que je n’avais jamais pêché avant) et les premiers lancés dans une rivière pas très large mais très agréable à pêcher.

Je n’aurais pas de réussite ce jour là même si j’ai pu repérer plusieurs poissons en haut et bas de la fosse sur le bord de laquelle on a installé notre tente.

Samedi matin je me réveille, enfile mes waders et file direct sur le bord de la fosse, un pêcheur déjà là attaque sur le bas de la fosse les frais montés de la nuit en sèche mais sans succès. Je décide donc de commencer à la noyée sur le haut de la fosse, et le pêcheur s’en va me laissant la priorité sur la descente selon le code d’étique de pêche au saumon.

Sur ma première descente, arrivé au niveau des premiers saumons repérés, un beau male bouge à l’approche de la mouche mais sans pour autant s’en saisir.

Je choisi donc une mouche un peu plus grosse pour voir sa réaction, celui-ci est plus effrayé qu’autre chose, se décale au passage de la mouche et reprend son poste derrière une grosse roche. Je décide donc de revenir à une taille de mouche plus discrète mais cette fois je choisi une noyée moins fournie mais avec beaucoup  plus de flash pour donner un peu plus d’attrait sous le soleil qui pointe son nez entre les arbres.

La mouche part sur le swing et la réaction ne se fait pas attendre dés le passage de l’imitation devant le poisson celui s’avance se plie ouvre grand la gueule et engame la mouche, je ferre aussi tôt et le poisson me salut d’une magnifique chandelle devant mon nez, j’arrive à garder le contact avec le poisson et quelque minutes plus tard un beau male de 78cm pour 9.7 lbs est mis au sec.

Image

Je vais enregistrer le poisson au poste d’accueil et consacre le reste de ma journée à apprendre à ma copine les rudiments du lancer avec une canne à deux main. Nous verrons quelques pêcheurs et repérons plusieurs poissons mais il y a peu d’activité sous un soleil de plomb et des températures caniculaires.

Dimanche, dernier jour de pêche je me lève, enfile mes waders et file sur le bord de la fosse (et oui, encore). Ce matin là personne en vue, les poissons ne sont plus postés sur les même roche que la veille dans le bas du pool; je pars donc du haut de la fosse en noyée comme la veille et avance d’un pas à chaque lancer ne quittant pas le bout de ma soie des yeux en espérant que celle ci s’arrête à tout moment mais rien ne se passe…. Quelques lancer plus bas je fais attention ou je mets les pieds car il ya quelques reste de branche qui jonche le sol et là c’est la surprise, tous les saumons du trou sont postés dans un léger contre courant en haut de la fosse. Je m’arrête et prend le temps de les observer, une douzaine de poissons sont cordés là et au milieu du groupe quelques poisson d’une quinzaine de lbs.

La pression, monte le cœur s’emballe et j’essaye de rester le plus discrets possible (les poissons sont à environ à de 2m de moi).

Je recule et remonte légèrement afin de pouvoir convenablement présenter une mouche à ses poissons. Au premiers passage la soie se tend, et je me rends compte que j’ai quelques mètres de soie sortie du moulinet, erreur de débutant ou parce que je suis mal réveillé, le poisson file vers le bas de la fosse, je regarde la soie me glisser entre les doigts, à ce moment le poisson saute je n’ai pas le temps de réagir; la sanction est immédiate, le bas de ligne explose au moment ou le poisson retombe sur l’eau. J’ai les jambes et les mains qui tremblent, j’ai du mal à remonter un bas de ligne je décide donc de retourner prendre un petit déjeuner pour me calmer, reprendre des forces et laisser les poissons se calmer et se replacer car le run et le saut du poisson que j’ai piqué à fait fuir tous ses congénères.

J’engouffre un petit déjeuner, et je retourne voir si les poissons sont revenus se placer, seulement la moitié du groupe est revenu dans ce courant je décide donc de réattaquer mais cette fois j’ai beau passer la boite à mouche au complet, rien à faire, aucune réaction… Je pars donc pêcher les poissons du bas de la fosse en sèche mais sans succès non plus. Un peu déçu de mon erreur du matin je persiste et retourne sur le haut pour pêcher en noyée, le courant est un peu bizarre et rend la dérive difficile à contrôler correctement mais je finis par comprendre le courant et j’arrive à placer ma mouche au bon endroit,  faire un mending au bon moment pour que la mouche passe devant le nez des ses poissons et c’est finalement une Mickey Finn qui va décider une femelle postée au milieu du groupe. Même réaction que le raté du matin, un premier run jusqu’au bas de la fosse, un saut mais là le poisson ne se décroche pas, je la bride au maximum mais rien à faire, elle a décidé de retourner à la mer, et part en dévalant le rapide sous la fosse que je pêche. Il faut agir vite, je pars donc en courant après elle tout en moulinant le plus vite possible pour toujours garder le contact avec ce poisson.

Chaque fois que je m’approche il reprend le courant et quelques dizaine de mètre de backing avec.

Finalement je réussi à l’amener sur le bord et me saisir de cette belle femelle de 74cm pour 8.4 lbs.

Image

C’est la libération et cette prise termine ma dernière journée de pêche de ce weekend en Gaspésie avec le sentiment du devoir accompli!

Bref une belle découverte que cette rivière, des beaux poissons vus, touchés, perdus mais aussi sortis; un cadre idyllique, des gens sympathiques (à quelques exceptions prêt) et un temps ensoleillé qui ne laissait pas présager une pêche correcte mais j’ai finalement su tirer mon épingle du jeu!

 

La prochaine fois je ne sais pas ou ça sera mais dans moins de 3 semaines ce qu’il ya de sûr!!!

Joses Wejebe tribute

The fishing community has lost a great angler, icon, and friend. We are deeply saddened by the untimely passing of Jose Wejebe, host of the immensely popular saltwater fishing and fly fishing television show Spanish Fly on the Outdoor Channel. Through his show and his adventures he shared a passion for fishing that touched and inspired anglers around the world.

 

Via Moldy Chum